Le Forum des Gueulards

Forum traitant des Ogres, Orques & Gobelins et Gnoblars à Warhammer Battle
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le pantalon de Gob Gobs.

Aller en bas 
AuteurMessage
Block le saigneur
Géant ventripotent
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 51
Localisation : Enfin dans l'ouest lointain.....
Armées jouées : Peaux-Vertes bientôt, Nains, Empire, Hauts-Elfes, T'au et Space Marines
Date d'inscription : 20/12/2014

MessageSujet: Le pantalon de Gob Gobs.   Mar 17 Jan 2017 - 11:00

Vert !

Oyez ! Oyez ! Geulards !!!

Buffle Gnoblar  Squig  Orc noir 03  boss gob de la nuit

Venez découvrir l'histoire du pantalon légendaire du non moins légendaire Gob Gobs !

Géant ventripotent (comme il se doit) de la Waaaagh ! Block. (pour son arrivée au sein de cette Waaaagh! , voir  La Waaaagh ! Block, l'Histoire)

Geant

----------

« Papy ! Papy ! Racont’ l’histoir’ de P’tit Gros di ! Papy !!!! »

L’ancien, bien calé dans son fauteuil, regardait les petits bouts de choux assis par terre devant la cheminé.

« Papy !!!! On ve l’histoir’ de Gob Gobs !!!!! »

Prenant doucement sa pipe, le vénérable la bourra tranquillement et l’alluma avec un tison ardent. Ce faisant, il se rapprocha du feu. Les nuits était froides en cette saison et ces vieux os le faisaient atrocement souffrir.

« Papy ! Papyyyyyyyyyyyyy ! » hurlaient les petits monstres.
« Doucement les enfants. Je vous la raconterai qu’une fois la bonne soupe de Mémé finie »

Aussitôt les quatre bambins se précipitèrent dans la cuisine pour finir leurs bols.
La douceur de la scène n’était troublée que par le crépitement du feu et les « slurps » baveux de la marmaille finissant son repas.
La dernière lampée avalée et les quatre chérubins étaient de retour auprès de l’âtre. Ils braquaient leur regard vers leur ancêtre attendant le début de l’histoire. Ils la connaissaient par cœur mais à chaque fois leur papy changeait quelques détails pour leur plus grand plaisir.
Il laissa échapper un nuage de fumée par ses grosses narines boutonneuses. S’humecta les lèvres et se pencha en avant vers ses rejetons.

« Il était une fois, au pied des montagnes des larmes, une tribu d’ogre très très gentille. Leur chef, Gross’Bouff, pourvoyait s’en cesse au bien être de ces congénères. Ils ne manquaient jamais de nourriture. Gross’Bouff’ n’était pas son vrai nom, il s’appelait en réalité Norghabb KrazGob, mais comme il organisait régulièrement des grands banquets largement pourvus, les habitants l’avaient rebaptisé ainsi. Les jours s’écoulaient tranquillement les uns après les autres dans les huttes du clan. Les gnoblards courraient partout pour servir leur maître et en étaient bien récompensés. Ils finissaient rarement dans la marmite du boucher.
Pour distraire ses ogres, Gross’Bouff avait fait creuser une grande fosse où se déroulait régulièrement des combats. Que ce soit pour d’amicaux règlements de différends entre deux ogres ou un duel entre quelque monstre capturé dans les environs, la fosse était le centre de la vie culturelle du village."
« Papyyyy ! Cé ken kil arriv’ Gob Gobs , » cria le plus petit des enfants.
« J’y vient mon petit. J’y viens.
Donc, dans cette fosse, celui que tout le monde attendait le week-end pour la réunion culturelle hebdomadaire, était un géant capturé dans les montagnes que tout le monde appelait le Gros, tout simplement.
C’était toujours le clou de la journée.
Chacune de ces apparitions était un régal pour les yeux. Qu’il écrase un troupeau de squigg à pieds joints ou qu’il démembre une araignée géante avec ces griffes, c’était toujours un grand moment. En fait tout le monde au le village aimait le Gros. Mais le Gros avait toujours l’air triste. Même quand il arrachait la tête d’un nain du chaos avec ces dents. Pourtant c’est toujours drôle ça, non ? »
« Oh oui papy ! » répondirent en cœur les chenapans, même s’ils ne voyaient pas trop de quoi il était question mais ça faisait toujours plaisir à papy.
« Gross’Bouff s’inquiétait pour le Gros. On sentait bien qu’il manquait d’entrain quand il était dans la fosse. Il décida donc d’aider la grosse mascotte. Il ordonna aux chasseurs de la tribu de lui trouver une copine. Ça lui redonnerait le moral. Aussitôt dit, aussitôt fait. Gross’Bouff avait beau être très très gentil, quand il donnait un ordre fallait mieux l’exécuter rapidement.
Quelques jours plus tard, ils revinrent avec une captive de près de 6 mètres de haut. Pour les ogres elle était laide comme un gnoblard, mais le Gros tomba immédiatement amoureux. On les laissa à leurs affaires mais le village ne dormit pas bien pendant plusieurs jours »

Papy fit un clin d’œil explicite aux petits mais aucun ne compris l’allusion. Mais comme à l’ordinaire, ils lui faire un grand sourire. L’ancien repris son histoire. Les enfants savaient que l’on arrivait à leur moment préféré.

« Quand le Gros retourna dans la fosse, on lui fit un autre cadeau. Pour ce retour il eut droit à une wyvern fraichement capturée à une Waaaagh qui était passé un peu trop près du village. D’ailleurs il restait des bouts de boss orque su le dos du monstre.
Ce fut la plus belle prestation du Gros dans la fosse à ce jour. Les témoins se rappellent encore avec une larme au coin des yeux des tourbillons que faisait la créature au-dessus du Gros quand il l’a fit tournoyer au-dessus de sa tête. Son démembrement reste gravé à jamais dans leurs souvenirs. Et surtout, ce moment plein de poésie où il arracha à pleines dents la tête et la cracha dans les spectateurs qui furent recouverts de sang de la tête aux pieds déclenchant l’hilarité générale. »

Pendant toute cette tirade, papy mimait la scène pour le plus grand plaisir des enfants qui riaient aux éclats, emplissant la maison d’un doux son cristalin.
L’ancien reprit son histoire.

« Au bout de quelques semaines il devint évidant que la géante avait un truc dans le ventre. Elle grossissait à vue d’œil et bouffer comme 4 ogres. C’est dire. Elle se servait de son embonpoint pour écraser ces adversaires dans la fosse.
Faisant une nouvelle fois preuve d’une inventivité exceptionnelle elle fut appelée « La Grosse ».
Et ce qui devait arriver arriva. Au bout de plusieurs semaines, Le Gros et la Grosse devinrent parent d’un petit géant.
Gross’Bouff en était très contant. Avoir 3 géants dans la tribu était toujours un plus. Il l’appela « P’tit Gros » avec son sens de l’à-propos coutumier.
Comme cadeau de naissance on offrit au petit une layette en peaux de wyvern tannée.
Bon les enfants, je vous raconterais la suite après manger. »



Les quatre jeunots commencèrent à pleurnicher. Ils voulaient la suite tout de suite. Na !
Leur aïeul ne l’entendait pas de cette oreille. Avec une vivacité étonnante pour un être de son âge et de sa taille, il bondit sur les braillards et les attrapa tous. Les tenants fermement dans les bras il hurla :

« A tableeeeeeeeux !!! Papy à faim !!! »

Les quatre enfants en restèrent pétrifier de peur. Dès que le grand-père les relâcha ils coururent à la cuisine et s’essayèrent à leur place sans bouger. L’ancien arrivait tranquillement derrière eux savourant une bouffée de sa pipe.
En entrant dans la cuisine il saisit un énorme cuissot de viande accroché au mur et le posant sur la table, il commença à en découper de grosses tranches.

« Vous l’aimiez bien vot’ Mémé ?»

Les quatre ogrillons opinèrent du chef. De la salive commençait à dégouliner à la commissure de leurs lèvres.

« Vous en revoulez un morceau ? »

Les quatre marmots hochèrent de la tête de plus belle.
Gross’Bouff’ servit ses petits-enfants et s’assit dans son siège l’air satisfait.
Sa femme était morte quelques jours plus tôt suite à une dispute conjugale concernant la cuisson du halfling. Il aurait été dommage de gâcher toute cette bonne viande.
Il s’en servit une grosse tranche également.....

---------

A suivre.....

Vertement votre,

Block le Saigneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Block le saigneur
Géant ventripotent
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 51
Localisation : Enfin dans l'ouest lointain.....
Armées jouées : Peaux-Vertes bientôt, Nains, Empire, Hauts-Elfes, T'au et Space Marines
Date d'inscription : 20/12/2014

MessageSujet: Re: Le pantalon de Gob Gobs.   Ven 17 Fév 2017 - 14:21

Vert !

Pour mon plus grand plaisir et j'espère le votre également, voici la suite de l'histoire du Pantalon le plus connu du forum ! Bravo
(A ma connaissance en tout cas)

----------

L’étoffe de Cathay.

L’aube dardée ses rayons d’argent sur la lande immaculée. De petites étoiles, nées de la réverbération du soleil sur les cristaux de glace, scintillaient sur la neige qui recouvrait tout à des lieux à la ronde.
Le silence était absolu. Le temps semblait suspendre son vol. Nulle créature ne venait perturber la majesté de la nature.
L’immense plaine qui s’étendait des Montagnes du Bord du Monde à celles des Larmes était figée dans l’éternité.

« Hans n’en pouvait plus de ce voyage. Cela faisait plus de 2 ans qu’il avait quitté Marienbourg pour rejoindre la lointaine Cathay. Le trajet en bateau avait été un cauchemar. Sur les 5 navires partis fièrement au printemps 2525 en remontant vers l’embouchure du fleuve Reik, seuls 2 étaient parvenus à destination. La « Lame de Sigmar » avait était détruit par des pirates Druchii au large de l’Arabia. Un monstre des profondeurs avait avalé la « Fleur de Marienbourg », fleuron de la flotte du bourgmestre, au passage du cap entre les terres du sud et les désolations australes. Enfin en remontant la côte de Khuresh, les survivants furent pris dans une bataille entre des flottes de Cathay et de Nippon. Ce fût la fin du « Foudre d’Urobos».
Des quelques 600 membres d’équipage et marchands partis 11 mois plus tôt, à peine 200 arrivèrent au terme du voyage. La suite ne fût guerre plus agréable. Les marins du « Poing vengeur » se mutinèrent et quittèrent le Cathay une fois leur nef remise en état. Les marchands survivants, dont Hans était un garde du corps, après avoir acquis nombre de produits exotiques, optèrent pour un retour par voie de terre. Ils recrutèrent des mercenaires locaux et une immense caravane pris le chemin de l’ouest et l’empire. De son côté, le capitaine Gunthar Falksburg de « L’intrépide coursier » préféra tenter le voyage de retour par voie maritime. Sigmar seul savait ce qu’il lui était advenu, à lui et à son équipage. »

Au cœur du désert hurlant, à quelques distances des Sentinelles, la neige se mis à bouger. On eut dit quelle respirait. Le mouvement se fit de plus en plus rapide et un monticule commença à s’élever du sol. Un bruit étrange accompagnait le phénomène. Cela ressemblait au claquement que ferait deux morceaux de pierre frappé l’un contre l’autre.
Soudain le monticule toussa !? La neige en tomba, laissant apparaitre un petit être malingre et dépenaillé qui fut pris d’une quinte de toux assourdissante. La quiétude du désert s’évanouit subitement. L’être peinait à faire cesser ses éternuements. D’un nouveau monticule proche, une voix nasillarde se fit entendre.
« Chutte ! Gruk. Arèt’ on va s’fèr trepéré. ripéré, réparé, euh non… On va ête vu. Té toi »
« Atchoum !!! » fut la seule réponse.
« Mé tu va…… »
« Ffffffffuiiiiiiiii…. Scrouch !!!!!! »
A une vitesse prodigieuse, une énorme masse cloutée venait d’écraser l’infortuné Gruk. Son compère avait fait un vol plané de plusieurs mètres sous l’impact de l’onde de choc et se retrouvait le fessier au frais dans une congère de glace. L’endroit où se tenait l’infortuné gnobblar un instant plus tôt n’était plus qu’un amas sanguinolent d’os, de tripes, de chairs et de neige mélangés. Au-dessus du carnage un ogre massif posait la masse ensanglanté sur son épaule.
« Kesse zavé pa compri dans embuscade bande d’amuse gueul’ ? On s’la ferme. Et on atten. Remété sa en ordre fissa ! »
L’ogre fit demi-tour pour retourner derrière la congère. A sa suite, un gnobblar terrifié effaçait tant bien que mal ses traces.

« La traversée de Cathay et de l’Inja s’était plutôt bien passé. Ces régions étaient relativement calmes et civilisées. Hormis quelques attaques de peaux-vertes et de bandits, la caravane avait bien progressé. Même le périple au pied des contreforts de monts des larmes avait été calme. Maintenant ne restait que la dernière étape. Et quelle étape ! La traversée des Terres Sombres.
Pour s’assurer de trouver le meilleur passage dans cette antichambre des enfers, les marchands Marienbourgeois s’étaient adjoint les services d’un éclaireur ogre grassement rémunéré. Au pied des montagnes, ils prirent au nord pour éviter la Forteresse Noire puis la troupe obliqua vers l’Ouest en passant au sud des Sentinelles pour se diriger vers la Désolation D’Azgorh. Certes, secteur dangereux mais il permettait d’éviter les plaines du Nord infestées de nains du Chaos. Ensuite, selon les aléas du voyage, il se terminerait par la traversée des Montagnes du Bord du monde soit par le Col du chien fou soit par celui de la Mort.
Cela faisait maintenant 10 jours que la caravane avançait dans les étendues neigeuses et Hans commençait à croire qu’il reverrait les murs de sa chère cité….. »

Gross’Bouff commençait à trouver le temps long. Le message de Kurlgar, le mangeur d’homme, était clair. La caravane des hommes devait arriver incessamment. L’embuscade était prête malgré les frasques de quelques gnobblar incapables de rester dans la neige sans bouger plus de 5 minutes.
Le Gros, la Grosse et  P’tit Gros était là pour leur première sortie en famille et ils commençaient à s’impatienter. Et quand 3 géants s’impatientent…..

Enfin, au bout d’une nouvelle heure d'attente les bruits de la caravane se firent entendre.
Dans le lointain Gross’Bouff aperçu les premiers chariots précédés par Kurlgar et une poignée de gardes humains en livrées de Marienbourg. Le silence s’abattit sur la troupe ogre. Derrière la congère, les ¾ de la tribu retenaient leur souffle, prêts à passer à l’assaut. De l’autre côté de l’étroit passage formé par la muraille de glace et un affleurement rocheux se tenait le reste des ogres et les géants. Enfin, élément crucial de l’attaque, une bande de gnobblar dissimulés sous la neige, attendaient le signal pour surgir devant le premier chariot pour créer une diversion.
Hans était en tête de la caravane avec l’éclaireur ogre et une dizaine de gardes rescapés du long périple. L’ambiance était morose. Même la perspective de la douce vie qu’il s’offrirait avec la solde que lui verseraient les marchands n’arrivait plus à lui remonter le moral. La marche dans le froid et la neige depuis tant de jours avait rendu silencieux la plupart des hommes.
Hans se porta à hauteur de l’ogre quand ils pénétrèrent dans un passage coincé entre un affleurement rocheux et une congère.

« Dites-moi l’ami. N’y a-t-il d’autres passages que ce défilé pour continuer notre route ? Ça serait parfait pour une embuscade. »
« Fau mieu passé par là pour évité d’éte vu par dé gardes inferno. Pi avec ce temps, risk pa beaucou d’y avoir des méchans deuhor » lui répondu Kulgar en affichant un large sourire garni de grandes dents jaunes.

Tout en parlant avec l’ogre, Hans ne vit pas le monticule de neige légèrement teinté de rouge sur sa gauche.
Comme il ne vit pas arriver le poing recouvert d’acier que l’ogre lui flanqua en pleine face et qui ne lui laissa pas le temps de réaliser qu’il ne reverrait jamais les terres de son enfance.
Il ne vit pas les gnobblars surgissant de la neige en criant devant les premiers animaux de bas.
Il ne vit pas non plus les ogres sautant par-dessus la congère et des rochers pour fondre sur les marchands désemparés.
Il ne vit pas la famille des Gros sauter à pied joint sur les hommes, les bêtes et les chariots dans des éclats de rire à faire trembler les montagnes.
Il ne vit pas P’tit Gros éventrer un chariot et en extirper un rouleau de tissu bleu à rond blanc pour s’en faire un pantalon.



Enfin, et certainement le plus important de tout, il ne vit pas qu’il servit d’apéritif à Gross’Bouff quand la tribu rentra au village avec un énorme butin et une non moins énorme quantité de viande fraîche pour passer l’hiver……

----------

Voilà pour aujourd'hui.

La suite dès que possible.

Vertement votre,

Block le SAIGNEUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddy19
Géant ventripotent
avatar

Nombre de messages : 1417
Age : 39
Localisation : brive (corrèze) ... Le pays "vert" !!!
Armées jouées : 9°age : O&G - Hommes bête - Nains - Empire - Skaven - hommes lézards - Khemri - GDC - Sylvain - Elfes noirs - Ogres ...
Date d'inscription : 17/05/2016

MessageSujet: Re: Le pantalon de Gob Gobs.   Sam 18 Fév 2017 - 3:51

Toujours aussi plaisant à lire : j'adooooore !

J'attends la suite du pantalon avec impatience ...

Bon courage pour la suite de l'histoire du pantalon le plus célèbre du forum .. Rire

À pluche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Block le saigneur
Géant ventripotent
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 51
Localisation : Enfin dans l'ouest lointain.....
Armées jouées : Peaux-Vertes bientôt, Nains, Empire, Hauts-Elfes, T'au et Space Marines
Date d'inscription : 20/12/2014

MessageSujet: Re: Le pantalon de Gob Gobs.   Mer 12 Avr 2017 - 9:52

Vert !

2 mois sans nouvelles du falzar le plus réputé du forum !!! affraid

Rectifions cela rapidement.

-----------

Souvenirs bretonniens :

Gob Gobs était triste. Il mâchouillé distraitement un loup qui n’avait pas compris le penchant du géant pour la chaire de Lupus Vulgaris et pas Vulgaris aussi d’ailleurs.
Il était là, assis sur un rocher, la tête penchée en avant, perdu dans sa pensée. (C’est un géant quand même alors le nombre de pensées….)

Pourtant, sa vie depuis qu’il avait été adopté par la tribu des Sus’Moèl était assez agréable. Les loups étaient frais et régulièrement à porter de main. A l’occasion un gobelin soul s’égarait dans son coin et finissait dans sa besace après avoir été attendris à la massue. (Le gobelin faisandé, y a que ça vrai !)

Mais il n’avait pas eu beaucoup d’occasion de sauter à pied joint sur quelqu’un. Sa seule tentative, après avoir vidé 4 tonneaux de bière naines récupérés après l’attaque d’une caravane humaine, s’était soldé par une déculotté magistrale dispensée par le chef de guerre orque noir. Comment un gars si petit avait pu lui flanqué une telle trempe restait un mystère pour l’esprit rabougris du géant.
Mais son attrait pour la bière en général et pour la naine en particulier n’avait pas faiblis malgré cette mésaventure.
N’empêche qu’il avait bien compris qu’il ne fallait pas recommencer à sauter à pieds joints sur les gobelins de la Waaagh !
Les gobelins en étaient également très mais alors très très content. Les loups moins….

Bref, ça manquait cruellement de baston.
Dans une tentative d’introspection, il essaya de se rappeler comment tout ça était arrivé ?  scratch
« Tout ça » étant la disparition de Pôpa le Gros, de Môman la Grosse et de la tribu ogre de Gross’Bouff.

Les souvenirs étaient confus mais il revoyait le départ de la tribu au cœur d’un hiver froid comme un  cœur de troll des glaces…….
De ce qu’il s’en rappelait, la tribu ogre avait quitté précipitamment la région des Sentinelles du Désert Hurlant. Pourquoi ? Bien il n’en savait rien mais il était partis avec tout le monde.
Il se demandait si les colonnes de fumées se rapprochant du nord y étaient pour quelque chose. Mais l’idée lui traversait l’esprit aussi vite qu’une flèche elfe dans le crâne d’un gnoblar pour ne resurgir qu’à l’occasion. (L’idée pas la flèche) L’avantage pour lui c’est qu’il s’agissait toujours d’une nouveauté quand il y pensait car il avait oublié ses précédentes réminiscences.
Une des seules choses dont il se rappeler clairement était que le voyage dans le froid avait été terrible même s’il n’en garder en souvenir que quelques bribes. Il se remémorait également très bien leur arrivée dans une région plus chaude après avoir traversé une chaîne de montagne.

Ce nouveau terrain de chasse rimait avec une des meilleurs périodes de la vie de Ptit Gros et de sa famille. (C’était son nom à l’époque)
Cette terre regorgeait de tribus de toutes les espèces pensables et imaginables et les combats avaient donc lieu très régulièrement pour assurer la survie de la tribu. (C’est que ça bouffe des ogres et 3 géants)
En ce temps-là il pouvait sauter à pied joints sur qui il voulait du moment que ce n’était pas un ogre de la tribu. Les gnobblars, bin, c’est des gnobblars quoi. Ils n’avaient qu’à faire gaffe !

Ce souvenir émouvant lui tira une larme de nostalgie. Il faillit en recracher le morceau de loups qu’il mangé.

Donc les bastons allaient bon train, contre des orques ou des gobelins, pour des orques ou des gobelins, contre des bandes d’humains du vieux monde, pour des bandes d’humains du vieux monde, contre des expéditions de nains cherchant des filons (jamais pour les nains, le concept de dépenser de l’argent quand ils en cherchent leur est totalement étranger) ou d’autres tribus ogre, le jeune géant ne s’ennuyait pas.

Il se mit à sangloter en repensant à cette époque bénie. Pourtant il avait étoffé, c’est le cas de le dire, sa garde-robe.
Comme ce jour où, lors d’une partie de chasse, ils étaient tombés (littéralement) sur une colonne de cavaliers multicolores. Ils étaient beaux tous autant qu’ils étaient. Un véritable arc en ciel. Ptit gros avait tout de suite était attiré par un chevalier recouvert de métal et arborant une héraldique jaune et orange.
Le destin, ou le hasard, avait apparemment décidé que le chevalier s’intéressait également à lui, et il chargea le géant. Bizarrement Ptit gros se rappelait exactement les derniers mots de l’homme et de son compagnon qui le chargèrent.

« Pour la Dame et le Roi !!!! hurla le premier.
Pour la baronnie de Vaucanson ! » lui répondit le second.

Pour toute réponse, Ptit Gros poussa un horrible cri et effectua un moulinet avec sa massue.
Herbert de Vaucanson fût frappé avec une puissance inégalée et vola de sa selle pour atterrir sur son suivant. Il eut juste le temps de planter sa lance dans l’avant-bras du géant.
L’ensemble, chevaliers et cheval s’effondra pour former une masse compact de métal de chair et de tissus chamarrés que le géant piétina hilare.
Le soir, les géants découvrirent une nouvelle recette de cuisine. Le bretonnien à l’étouffée farci au cheval. Wink
Le seul inconvénient de ce met était le temps passé à retirer l’armure. Etape indispensable à la dégustation, la première bouchée ayant couté 2 dents à Gob Gobs.

En souvenir, la barde de la monture vint rejoindre les braies du géant et Ptit gros attacha le bouclier du défunt baron à son bras là où il avait été blessé par la lance. Il ne serait pas dit qu’il se ferrait avoir 2 fois.



----------

Voilà pour aujourd'hui.
J'espère qu'il se passera pas 2 mois avant la suite.

Vertement votre,
Block le Saigneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddy19
Géant ventripotent
avatar

Nombre de messages : 1417
Age : 39
Localisation : brive (corrèze) ... Le pays "vert" !!!
Armées jouées : 9°age : O&G - Hommes bête - Nains - Empire - Skaven - hommes lézards - Khemri - GDC - Sylvain - Elfes noirs - Ogres ...
Date d'inscription : 17/05/2016

MessageSujet: Re: Le pantalon de Gob Gobs.   Mer 12 Avr 2017 - 10:05

Moi non plus, j'espère qu'on attendra pas 2 mois .... Rire

En tout cas, l'histoire est très coloré (dans tous les sens du terme) et passe toute seule : Wink

Chapeau, quelle histoire ce pantalon !

Vivement de savoir ce qui lui couvre les fesses et en souvenir de quoi .... Lol

Excellent

Bon courage pour la suite

À pluche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Block le saigneur
Géant ventripotent
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 51
Localisation : Enfin dans l'ouest lointain.....
Armées jouées : Peaux-Vertes bientôt, Nains, Empire, Hauts-Elfes, T'au et Space Marines
Date d'inscription : 20/12/2014

MessageSujet: Re: Le pantalon de Gob Gobs.   Mer 12 Avr 2017 - 12:05

Vert Eddy !

Merci pour tes compliments. Coeur  Ca fait chaud au cœur et m'encourage pour la suite. Wink

Je sais pas si c'est le printemps et le soleil, mais mon inspiration fulmine par tous mes ports Wink
La suite devrait arrivés assez rapidement.

Eddy a écrit:
Vivement de savoir ce qui lui couvre les fesses et en souvenir de quoi ....
Allez un petit spoil
Le slip:
 

A bientôt pour de nouvelles aventures falzaresques et géantissimes..... Geant

Vertement votre,

Block le Saigneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Block le saigneur
Géant ventripotent
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 51
Localisation : Enfin dans l'ouest lointain.....
Armées jouées : Peaux-Vertes bientôt, Nains, Empire, Hauts-Elfes, T'au et Space Marines
Date d'inscription : 20/12/2014

MessageSujet: Re: Le pantalon de Gob Gobs.   Mer 12 Avr 2017 - 20:02

Vert !
Petit teaser pour la suite.... confused

Vous vous demandez comment Gob Gobs c'est retrouvé tout seul avant d'être adopté par les Sus’Moèl ? confused  

D'où lui viennent ces tatouages ? study

De quelle bestiole provient sa masse ? affraid

Pourquoi sont slip est jaune ? Evil or Very Mad

Vous le découvrirez et bien plus encore en suivant ..... :

Spoiler:
 

Bientôt sur vos écrans ! Bravo

Vertement votre

Block le Saigneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddy19
Géant ventripotent
avatar

Nombre de messages : 1417
Age : 39
Localisation : brive (corrèze) ... Le pays "vert" !!!
Armées jouées : 9°age : O&G - Hommes bête - Nains - Empire - Skaven - hommes lézards - Khemri - GDC - Sylvain - Elfes noirs - Ogres ...
Date d'inscription : 17/05/2016

MessageSujet: Re: Le pantalon de Gob Gobs.   Mer 12 Avr 2017 - 20:21

Ho oui, les histoires de fond de slip, je kiff ! Bag

Vas y, fait nous rêver : Rire

N'oublie pas l'apparted pour la trace de pneu ...

Bon courage

Au plaisir de te lire ...

À pluche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pantalon de Gob Gobs.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pantalon de Gob Gobs.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Gueulards :: Warhammer :: Background, récits, dessins-
Sauter vers: