Le Forum des Gueulards

Forum traitant des Ogres, Orques & Gobelins et Gnoblars à Warhammer Battle
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LA CARAVANE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
polo73
Orc noir
avatar

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: LA CARAVANE   Ven 16 Sep 2011 - 19:14

La droite qu'assenna Hans au gobelin aurait pu détruire une porte et tuer le chef ennemi sur le coup si la victime n'avait pas tenté d'éviter au dernier moment, se prenant le poing en pleine machoire, et valsant pour attérir lourdement à terre. Ne cherchant pas à tabasser son ennemi, Hans préféra lui sauter dessus, et commença à le stranguler, tapant le crâne contre la terre. Alors que le chef gobelin commençait à tirer la langue à la recherche d'air, il réussit dans un sursaut à se défaire de l'emprise d'Hans, le mettant à terre d'un coup de tête, avant de ramper vers une de ses armes. L'imitant, Diert réussit à ramasser sa dague juste à temps, pour contrer le coup et d'un mouvement de jambe, mis son ennemi au sol. Puis il se releva et courrut vers un caravane, tentant de prendre l'avantage de la hauteur, mais le gobelin fut plus rapide et bondit sur le dos du sergent, le déséquilibrant et, du même coup, le faisant tomber de la caravane pour prendre sa place...


Bieder tenait la ligne avec une dizaine d'arquebusiers, tentant de mettre de l'ordre dans cette unité de mercenaires habitués à combattre en solo. Mais contre la cavalerie, un carré d'infanterie tiendrait plus longtemps. Saisissant un pistolet attaché à sa ceinture par une longue chaine il fit feu, éjectant un nouveau gobelin de sa selle qui tentait de les attaquer.

"FEU!"

Criant bien haut l'ordre, afin que toute la formation puisse l'entendre, Bieder abaissa son épée, donnant ordre à ses hommes de tirer vers de nouveaux assaillant. Lorsque la fumée se dissipa, une demi-douzaines des leurs gisaient à terre avec leur dangereuse monture. La vague ne s'arrêtait pas, et tous ceux que le bras droit et ami du sergent n'avait pu relier se faisaient un par un massacrés. A ce rythme là, les humains allaient servir de petit déjeuner aux peaux-verte.

"Chef, le canon est prêt! Où le dirige-t-on?
-Chef, à deux heures, près du sergent, dix loups qui dévorent un corps.
-Eliminez-les!
-On risque de pêter une caravane qui sert de chambr...
-Tirez bon dieu!"




"Oh oh..."
Entre deux draps qui recouvraient un wagon, Hansel Diert avait vu le canon se tourner vers des loups... qui étaient sur la même ligne que eux. Comprenant qu'il risquait d'y passer, si il ne sautait pas dans une autre caravane, il décida de réagir rapidement avant que la mêche ne soit allumée... C'est ce qu'il fit, déchirant le drap sans tenir compte du gobelin qui tentait toujours de le tuer, et sautant au hasard sur dans un nouveau wagon relié par un petit crochet à la caravane dans laquelle le duel continuait.
Attérissant lourdement sur un parquet, Hans ressentit la vague de chaleur lorsque la caravane explosa, projetant des morceaux de bois et de verre aux alentour, alors que les cavaliers gobelins étaient éliminés par la puissante explosion.

"Il est mort, c'est pas possible... C'est finit, les gobelins von..."
Visiblement, le chef peau-verte était doué pour répondre aux questions, car une lame passa juste devant le nez du sergent, qui roula sur le côté pour tomber sur la terre humide, gorgé d'eau ou de sang encore liquide. Sous la caravane, Hans apperçu les souliers du gobeli, et sortit une arme.


Dernière édition par polo73 le Ven 16 Sep 2011 - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fonsoson
Snotling en rut


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: LA CARAVANE   Ven 16 Sep 2011 - 21:01

J'ai fait le tour en quelque minutes et cela ma plu. Pour les erreur je ne peut pas critiquer mais il y en a quelque une (se qui est tout à fait normal et très bas par rapport à mon propre ratio complètement astronomique, incommensurable. les phrases d'ébutant par le complément rende un texte sympa mais les tienne le son toujours. Quelque verbe pourrait être remplasser ex; valsant par allant valser. racoursir des phrases car parfois elle ne finissent plus. c'était pour le coté technique. question histoire : tu a énormément de rythme et ce rythme est soutenus. Même durant les acalmie j'enticippait la prochène bataille. j'imagine t'est homme retardant leur périble pour preter main forte à une fortereste naine assailit par des ogre. Un combat qui illuterait l'entraide entre peuple civilisé.
Bref voilà tu a un lecteur de plus qui attend de nouvelle publication. Content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
polo73
Orc noir
avatar

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: LA CARAVANE   Sam 17 Sep 2011 - 16:43

Bieder, replié sur lui-même sur la terre humide, tentant de se remettre sur pied après un perfide coup d'épée qui lui avait sérieusement entaillé un flanc, vomit du sang. Il voulut réellement sortir du cauchemar lorsqu'il vit le diamant de Guttenhaus sur la main qui lui avait saisit l'épaule. Acceptant cependant l'offre, il fut relevé par le jeune noble, et s'appuya sur un tonneau de poudre, toujours plié en quatre par la douleur causée par la lame rouillé.

"Soldat, faites tenir le centre par vos derniers hommes! Il nous faut survivre jusqu'à l'arrivée des renforts! J'ai lancé au hasard tout mes pigeons voyageurs avec un appel à l'aide! J'espère que une des patrouilles impériales qui surveillent la région vont l'intercepter! Il faut encore résister!
-Résister?! J'ai les neuf dixièmes de mes hommes sur le tapis, vos marchands ont détallés comme des canards, et le canon est saboté... et vous voulez qu'on résiste? C'est un massacre! On se bat à un contre dix, et pour un homme perdu, il y a toujours de nouveaux cavaliers peau-verte qui se ramènent!
-Écoutez-moi, tout n'est pas perdu, nous...
-Chef, aucun survivant sur les caravanes! On ne tiendra plus très longtemps! Il faut fuir! Fuir vers l'est!
-Non soldat! Battez-vous jusqu'au bout!
-Mais chef...
-Ils nous rattraperons petit! Rallie à toi les derniers hommes, et regroupez-vous près d'une caravane! Dos au mur, nous ne serons pas totalement encerclés... Où est le sergent?!
-Aucune nouvelle depuis le duel avec le gobelin chef!
-Bon, allez, vite! ... Et vous Guttenhaus, avez-vous un conseil à donner?!-
-...
-Non, alors taisez-vous, et battez-vous comme un mercenaire qui ne combat que pour sa survie! Soit vous faites ça, soit vous détalez, mais laissez nous les clé de votre coffre à or! C'est de votre faute tout ça! Où sont vos patrouilles? Nul part! On va tous y passer, pour un but inconnu! Si on y survit, vous me le payerez Guttenhaus!"



"VOu zavé perdu, le zom! Tu té bien batu, mai tu ne pe rien contre ma puissanse!
-Alors finissons-en vermine. Approche-toi, que je te fasse goûter à l'acier bénit de Sigmar.
-Zigmar, cé kun gro nul par rapport a Gork.
-Alors prouve-le.
-Zigmar, cé aussi kun gro nul par rapport a Mork."

Se mettant en position de parade, le pistolet caché sous sa chemise trempée par le sang et l'humidité ambiante, Hansel Diert attendit l'attaque du gobelin qui allait se déterminer décisive: si il ratait son coup de pistolet, le sergent humain mourrait à bout de force. Dans le cas contraire, il lui faudrait continuer la lut... C'est alors qu'il entendit un bruit de sabot et de bottes sur le sol mou, à grand renfort d'ordres crachés par des voix humaines. LA patrouille promise par Guttenhaus arrivait enfin...


Bieder exultait: la première volée de carreaux d'arbalètes avait éliminé tout les assaillants au centre du cercle, et maintenant, une cinquantaine hallebardiers se dirigeaient calmement vers les caravanes pour massacrer les gobelins esseulés. Guttenhaus, casque à la main, avait rejoint le Sergent impérial, et parlait avec lui, montrant les dernières poches de résistance ennemies. Dans quelques minutes, les derniers mercenaires blessés seraient rassemblés et soignés par le médecin de la patrouille. Et puis une fois l'endroit sécuriser, et la cavalerie arrivée, l'on repartirait au campement...


"Cè... cè impossible! Je... je suis le meilleur boss gob de toute la région!
-Erreur crapule. Vous ÉTIEZ un boss gobelin."

Sortant son pistolet, Hans logea une balle entre les deux yeux du peau-verte, qui tomba sur le dos, un geyser de sang sortant du trou béant. Puis Hansel Diert s'effondra, exténué, ses forces le quittant en même temps que le sang s'échappait de son corps. Ils avaient gagné la bataille.




FIN DE CHAPITRE I
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eul bouffeur' d'nabo
Gobelin mesquin
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Les terres arides de la région parisienne.
Armées jouées : Orques et gobelins
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: LA CARAVANE   Sam 17 Sep 2011 - 20:01

Très bon récit Bravo Bravo
C'est très bien écrit et le scénario et est très bien trouvé study
Vivement le chapitre 2 !!! Wink

PS: je trouve quand même que les gobz ont le mauvais role, car ils se font déglinguer durant tous le chapitre.
J'espère aussi que les gros apparaitront bientôt, histoire de pimenter un peu le récit :orc04: :orc10: cochon 04 Troll 03 Buffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Calirion
Gobelin mesquin
avatar

Nombre de messages : 140
Age : 29
Localisation : Saint Brice sous Forêt (95)
Armées jouées : Empire
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: LA CARAVANE   Dim 18 Sep 2011 - 15:43

C'est un très bon récit : vivant, passionnant et bien écrit. Tu nous plonges dans l'ambiance et c'est très agréable Bravo .

J'aime beaucoup ta narration Fier .

Juste pour faire mon pinailleur :

- tu as utilisé les mots "armes de base additionnelles" pour décrire l'armement du chef Gob', je ne suis pas sur que cette expression s'utilise ailleurs que dans le GBR.
- le "coup de poing à détruire une porte" de ton sergent n'est pas très réaliste, il serait Guerrier du Chaos je dirai pas mais il ne s'agit que d'un homme tout de même Laughing .

Très bon récit en tout cas! Merci de l'avoir posté Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA CARAVANE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA CARAVANE
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 564 - Caravane Caravelair.
» N°370 caravane résidentielle
» N°215 CITROEN DS 21 ET CARAVANE STERCKEMAN
» N°325 ..... avec Caravane (juste la caravane)
» photos du mini-GN la caravane 08/02/2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Gueulards :: Warhammer :: Background, récits, dessins-
Sauter vers: