Le Forum des Gueulards

Forum traitant des Ogres, Orques & Gobelins et Gnoblars à Warhammer Battle
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gormor, enfin motivé pour un RP.

Aller en bas 
AuteurMessage
Char'Kruss
Gobelin mesquin
avatar

Nombre de messages : 125
Armées jouées : OetG , HL ( bientôt !)
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Gormor, enfin motivé pour un RP.   Sam 23 Aoû 2008 - 21:38

Bien le bonjour ! Comme j'aime mes orques, j'ai envie d'écrire un peu (enfin) sur eux, et leur histoire au fil de mes parties mouvementés.

Je suis évidemment un néophyte de la pire espèce et de plus je fais beaucoup d'erreurs ( c'est d'ailleurs aussi en partie pour cela que j'ai envie d'écrire, pour réfléchir et ne pas perdre ce que j'essaye de récupérer péniblement).

Au moins, à écrire je serais obligé de rechercher des mots dans le dico et de corriger les fautes du correcteur n_n

Bonne lecture ( j'espère).




LA NAISSANCE DE L'ETINCELLE

L'air ambiant était extrêmement chaud, Gormor ne le sentais pas vraiment, mais quand il vit les poils des oreilles des gnoblars se rembrunir et commencer à prendre feu il sût tout de suite où l'esclavagiste les accompagnait: Le Temple d'Hashut.

Gormor était le premier né de la dernière production des nains du chaos. Dès sa sortie des bassins de frais pollués et magiquement corrompus il fût mit à rude épreuve, les nains voulaient probablement connaitre son potentiel afin de voir s'il pouvait être utile.
Toujours est-il que Gormor tout juste habillé d'un pagne fût envoyé dans l'arène probablement pour divertir quelques prêtres nains avides de voir leur dernière création à l'œuvre: ils ne s'attendaient surement pas à ce qui allé suivre...

Pendant le trajet qui, il le savait allé être le dernier, il se remémorât tout ce qu'il avait dû faire pour être selon les mots de l'esclavagiste "Grandement honoré par Hashut"...

Dès sa sortie du bassin, Gormor prit rapidement conscience de lui même et de ce qu'il était.
Après avoir était examiné on lui expliqua qu'il était une création des prêtres de la cité de Zharr-Naggrund, et qu'il leur devait obéissance jusqu'à la mort, mais Gormor n'écoutait plus depuis longtemps il ne pensait qu'à sortir d'ici et faire sa vie ailleur que dans cet endroit sinistre et nauséabond.
Le garde semblât remarquer ce manque d'attention, et Gormor goutât pour la première fois à la douleur, il appréciât grandement la brulure cinglante que lui avait causé le fouet.
Il voulut rendre la pareille au nain, mais il savait d'instinct qu'il n'était pas assez fort pour s'en prendre à lui sans finir tué par les nombreux nains autour de lui, il décida alors de se montrer patient pour se venger plus tard...

Mais il savait qu'il devait se montrer utile pour être accepté et survivre afin de devenir assez fort pour se venger, c'est à peu près à ce moment que l'idée de se révolter contre les nains germât en lui, il allait se montrer patient...

On le jeta dans l'arène, pendant que la grille se refermait il put comptenpler les statues des prêtres pétrifiés avec au dessus d'eux une immense statue représentant le Dieu Hashut.
La terre battue de l'arène fesait place à un grand mur circulaire d'obsidienne finement ouvragé, l'arène était surmonté d'un grand braséro maintenu au dessus de l'arène par de grande chaine, la vive lumière qu'offrait le braséro éclairait les gradins de l'arène où de nombreux nains regardaient Gormor comme s'ils voulaient l'acheter...

Un nain parlât alors dans un grand entonnoir, sa voie caverneuse portât dans toutes l'arène :
-Mes frères ! Le dieu Hashut nous a offert l'honneur de faire naitre une nouvelle portés d'orque noir pour servir notre dessein ! Celui-ci est le premier né de la porté ! Nous allons maintenant le tester pour régler nos bassins de frai afin que la portée ne soit pas trop difficile à contrôler !

Ainsi donc c'était cela pensait Gormor... il mourrait de toute façon, il allait juste servir aux nains à régler leurs bassins pour en créer d'autre comme lui avec une intelligence moindre pour les faire trimer plus facilement ! Sa haine contre les nains grimpât encore et il jura de se défendre jusqu'à la mort pour fomenter une rebellions contre ses créateurs...

Il ne put réfléchir plus longtemps pour conspirer car la grille par laquelle il était rentré se referma, il vit alors la grille d'en face commencer à se relever...
C'est alors que deux félins sortirent de leur cage, le maitre de l'arène l'interpellat en lui disant qu'il allait affronter les terribles prédateurs que sont les 2 crocs de sabres.
Gormor n'avait pas besoin de ces précisions pour se rendre compte que les félins étaient mal nourris, et probablement maltraités, il devait se battre pour sa survie.

Les 2 félins se jetèrent sur lui, mais Gormor était le premier né, il était le plus fort de sa porté, et il savait d'instinct se battre.
Il fit une roulade de coté, les félins en attérissant ne labourèrent que le vide de leurs griffes, Gormor avec une grande vélocité se retournât et arrachât la queue d'un des crocs de sabres, l'animal poussa des hurlements de douleur et entreprit de courir vers sa cage (déjà refermé) pour retourner dans sa tanière.
Cela fait, Gormor n'avait plus qu'un adversaire en face de lui, le deuxième croc de sabre bondit et finit dans les bras de Gormor.
Le félin labourait la poitrine de Gormor avec ses griffes, mais Gormor n'en avait cure, il se saisit de la tête de l'animal pour éviter qu'il ne le morde, et son premier réflexe fût de donner un coup de boule à l'animal, la premier ne semblât pas émécher beaucoup l'animal, mais le quatrième le sonna, et au bout du dixième le crâne du félin explosa dans une grande gerbe de sang et de matière grise.
Satisfait Gormor put donner de l'attention au premier félin qui glapissait toujours pour revenir dans son repaire, la bête ne fit pas long feu, et Gormor pût récolter les peaux et les énormes dents des félins,et s'ingligea avec ces dernières ses premières scarifications pour se moquer des nains qui n'avaient pas réussis à avoir sa peau (et aussi car il aimait bien la sensation), mais les nains continuaient à sourire...pour le moment.

Ainsi se déroulat la journée, Gormor était confronté à de nouvelles bêtes, et chaque fois il en sortit victorieux. Après son cinquième combat (contre plusieurs sang-froid, grâce auxquelles il pût se confectionner une cotte de maille rudimentaire avec les tendon et les peaux écailleusent des bêtes susnommés), il fût renvoyé brutalement dans sa cellule.

Il ne touchat pas à sa pitence (l'énorme ours noir à qui il avait cassé les deux bras, avait suffit à sa fringale passagère), néanmoins il s'ennuyait grandement, et au bout de plusieurs heures il décidat de demander la suite des évènements à son geôlier (il lui fallut beaucoup de volonter pour se résoudre à parler à un nain, surtout qu'il savait qu'il n'aurait sûrement pas de réponse):
-Hé ! Nabot! Ils sont en train de discuter de quoi la haut ?!
Seul le bruit du tromblon fût sa réponse, heureusement il s'attendait aussi à ce genre de réponse ( les deux gobelins dans la cage à coté de la sienne n'eurent pas la chance d'éviter les plombs, et Gormor était trop loin du second pour l'achever et du attendre ce qui lui semblât être une éternité pour avoir le silence).
Finalement il se consolât avec le gobelin qu'il avait réussit à faire taire , ne trouvant pas le sommeil il regardât l'activité frénétique qui régnait en dehors de la cage grâce à la chatière cassé que le geôlier avait aménagé pour son taureau-nain ( la chatière fesait la taille d'un gobelin, il pût donc satisfaire sa curiosité).
Hormis le passage de convoi d'esclave, la mort de quelque uns d'entre eux à cause des jeux du geôlier ( c'est fou à qu'elle point les nains aiment leur tromblon !), et les va et vient du taureau-nain (qui avait toujours les ancienne cible de son maitre dans la gueule), rien de très palpitant ne se passât, et alors qu'il sentait enfin la fatigue venir (après une journée à tuer des bêtes plus terrible les une que les autres il était temps), une chose inhabituelle se produisit: un nain qui d'après sa robe et sa barbe devait être un des prêtre qui le contemplait dans l'arène, venait d'entrer dans la prison où Gormor séjournait, il restât immobile, et les nains le croyant endormit parlèrent en toute liberté.

-Seigneur, que puis-j...
-La ferme ! écoute et répond c'est tout. En ta qualité de maitre geôlier as-tu déjà vu un spécimen faire un tel massacre dans l'arène après sa création ?
-Oui seigneur.
-A ton avis est t-il aussi fort que le protégé de notre prêtre-roi ?
-Ho certainement seigneur ils sont semblablent comme 2 gouttes de lave.
-Agraaaaa !!
Le prêtre sortit en trombe de la prison. Ainsi il y en avait un autre comme lui pensât Gormor... il avait surement trouvé un allié pour sa bataille.

FIN


Encore désolé pour les fautes, j'imagine que le correcteur a pas tout choppé Sad
Si vous voyez des incohérences faite moi signe si vous voulez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char'Kruss
Gobelin mesquin
avatar

Nombre de messages : 125
Armées jouées : OetG , HL ( bientôt !)
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Gormor, enfin motivé pour un RP.   Dim 24 Aoû 2008 - 16:13

La suite, si le manque de réponse est dû à ma "façon" d'écrire dites le moi je ne posterais plus ici pour éviter de vous faire perdre du temps Laughing

L'EVEIL DES ORQUES

Après une bonne nuit de sommeil, Gormor fût réveillé par le bruit du tromblon du geôlier.
On le trainât une fois encore dans l'arène, le prêtre qu'il avait vu la veille devant sa cage prit alors la parole:

-Prêtre-roi ! Voit par toi même l'erreur que tu commet en gardant à tes cotés cet orque noir d'une puissance exceptionnelle ! Voit par tes yeux la force de cet orque noir, de la trempe de ton protégé !

Gormor attendait patiemment au centre de l'arène, mais il sentait que les évènement n'allaient pas de dérouler comme il le souhaite.
Comme hier il entendit une grille se lever, mais cette fois ci ce n'était pas la "petite" grille, mais une grille beaucoup plus grande...
Le sol se mit à trembler et des pas très lourd se firent entendre, Gormor vit sortir une énorme bête recouverte de poil et doté de deux longues cornes au niveau de son museau, la colère brulée dans son œil valide et Gormor ressentit pour la première fois la peur.

-Voit prêtre-roi à quelle point ce type d'orque est dangereux pour nous !

Gormor saisit tout de suite la manoeuvre du prêtre, mais il avait le choix entre mourir sans avoir la moindre chance d'essayer de faire soulever son peuple,

ou gagner et finir lui et son allié potentiel probablement dans une fosse à scorie...
Le rhinox ( comme l'avez nommé un esclavagiste) poussat un cri guttural et commençat sa terrible course vers Gormor, ce dernier attendit le dernier moment

pour se jeter de coter et éviter d'être empalé sur une des cornes du la bête.
En revanche le rhinox ne pût éviter le mur, il fît trembler les murs de l'arène, et Gormor pût voir l'assistance se retenir aux rambardes pour ne pas tomber.
Les nains n'avaient surement pas prévu qu'un orque avait la jugeote nécessaire pour imaginer un tel plan, Gormor allait leur faire payer leur erreur.
Il décidât d'amener le rhinox à faire trembler l'arène le plus possible, et de voir s'il allait se passer une chose intéressante.

Gormor s'évertuât à concrétiser son plan, mais aucun élément du décor ne semblât vouloir faire quelque chose d'intéressant, alors qu'il commençait à fatiguer à cause de ses nombreuses acrobaties le rhinox finit par briser une de ses cornes, le cri de rage de la bête signifiât à Gormor que la bête souffrait

beaucoup elle en devient encore plus folle de rage et finalement lors de l'assaut qui suivit la perte de sa corne le rhinox ébranlât un peu plus l'arène, et des statues retenant les chaines de l'énorme brasero commencèrent à se renverser attirant le brasero de plus en plus bas au fur et à mesure que le rhinox fesait parler sa rage.

Les nains de l'assistance commencèrent à prendre la fuite, seul le prêtre-roi et ses plus proches collaborateurs restèrent pour voir ce qu'il allait advenir de leur arène, ce qui suivit ils n'y avaient pas songé quand ils avaient laché le rhinox dans l'arène.
Les statue tombé les unes après les autres de leur piédestal, et finalement il ne restait que les plus grandes statues qui soutenait le braséro, mais même ces statue ne pouvait tenir longtemps face à la colère d'un rhinox enragé et alors que la muraille d'obsidienne commencé à tomber en miette les dernières

statue tombèrent, et l'énorme braséro fût une bonne fois pour toutes propulsé dans l'aréne.

Gormor eu enfin ce qu'il voulait pour tuer l'énorme bête qui lui fesait place, malheureusement le braséro ne touchât pas le rhinox, ce dernier ne reçu que quelque braise, en revanche le brasero et l'énorme monticule de braise qui s'en déversa bloquât toute retraite à Gormor.
Gormor savait que tout était fini, le rhinox commençât à s'élancer, mais le plan de Gormor fonctionnât mieux qu'il ne l'avait cru. En effet le brasero pendait collé au mur de l'arène, et ce dernier se rapprochât du sol... Gormor vit alors son salut.

La dernière chaine encore intacte était relié à l'énorme statue du dieu Hashut, et cette dernière après le véritable tremblement de terre qu'avait provoqué le rhinox, après la destruction de toutes les autres chaine qui soutenait le poids du braséro et après l'effondrement partiel du mur, fini par s'abandonner au poids du braséro, et dans sa chute la statue écrasât complètement le rhinox qui fesait face à Gormor.

Enfin (miraculeusement) tiré de ce mauvais pas, Gormor pût se laisser aller à la fatigue qui le terrassé, il tombant par terre haletant et fier de sa victoire.
Il avait réussit à tuer un bête terrible, avait dévasté un lieu sacré des nains, et probablement tué plusieurs d'entre eux dans la chute de la statue.
Il lâcha tout et finalement s'évanouit le sourire aux lèvres.

Le réveil ne fût pas agréable, Gormor sentait qu'il avait une bosse sur la tête (surement causé par sa chute quand il s'était évanoui), cette contrariété mise de coté dans son esprit, il pût se concentrer sur ses soucis à court et très court terme.
Il devait d'abord trouver de la nourriture, puis trouver un moyen de contacter l'orque noir dont avait parlé le prêtre et fomenter une rébellion.
Toutefois après le grabuge qu'il avait mit dans l'arène des nains, il se demandât pourquoi il était toujours en vie.
Il put se rendre compte qu'il était revenu dans sa cage ( et s'aperçut avec bonheur qu'il avait oublié une main d'un des gobelins ), déjà un problème de résolut, Gormor était maintenant optimiste pour la suite des évènements, il allait trouver un moyen de se sortir de là, il allait trouver son probable allié, il allait rallier ses frères (et pleins de chair à canon gobeline) afin de détruire cette maudite cité, et une fois ceci fait... ho il verrat plus tard pour ce détail.

Un petit moment plus tard, des gardes l'emmenèrent jusque devant le palais royal, ce dernier était comme la plupart du reste de la ville composé d'obsidienne noire, de haute statue surplombée les marches jusqu'au palais, elles représentaient toutes des héros du peuple nain du chaos, mais ces statues n'étaient rien comparé aux hautes tours qui surplombées tout le palais.
Une fumée noir émané de ces tours, masquant le soleil en recouvrant toute la cité d'un épais nuage noir.
Gormor passât l'immense porte du palais, et entrant dans une grande cour remplie d'autel et de petit mausolée, tout autour de lui sur les murailles avait sur leur façade des visages de nains avec une expression assez peu engageante et qui craché de la lave en fusion dans les bassins éparpillé partout dans la cour.
Mais ce qui frappa vraiment Gormor (enfin autant qu'il pouvait l'être) c'était la grande pyramide qui semblait être le point de source de toute la lave.

-Tu regarde la pyramide maudit orque noir ?
Le nain ne reçut pour réponse que le regard indifférent de Gormor.
-Haha ! Tu fera moins le malin quand tu sera offert en sacrifice avec ton compagnon l'orque noir qui "était" le protégé de notre prêtre-roi, Gormor ne saisit que trop bien le léger changement de ton du nain sur le "était".
Il était probable que le prêtre roi avait comprit le danger potentielle que lui et son compatriote évolué représentaient, et ils allaient être surement sacrifié en l'honneur de leur dieu taureau.

Gormor sortit enfin de sa rêverie, mais uniquement parce que les cris de douleur des gnoblars l'avait tiré de ses souvenirs (il est vrai que non seulement les poils mais aussi les pagnes des gnoblars prenaient feu et même Gormor commençait à avoir chaud), de toutes façon il n'avait pas envie de se remémorer sa discution avec le prêtre-roi ( il avait vraiment une tête et une barbe que le nain aurait pu utiliser pour faire fuir le rhinox de l'arène).
Toujours est-il que Gormor savait que lui et d'autre allaient être sacrifié en haut de la pyramide, il commença à rechercher un moyen pour se retirer

discrètement mais sur les marches d'obsidienne qui l'amenait sur l'autel principal de la cité il trouva peu de cache susceptible de l'accueillir, il se résolut donc à faire avec et à improviser une fois en haut.

Enfin arrivé en haut où le prêtre-roi, différent garde, pleins de gnoblars (en très mauvais état), et un autre orque noir borgne, l'attendait apparemment avec impatience notamment l'orque noir qui souriait beaucoup...

Le prêtre-roi commença la cérémonie de sacrifice en jetant d'abord les gnoblars et en psalmodiant des paroles que Gormor ne saisit pas, le borgne regardais avec un plaisir apparent ce spectacle qui indifféra Gormor au plus haut point.
Enfin l'attention se tourna vers eux, de hautes flammes s'élevèrent du puit à sacrifice, et alors que le prêtre s'avançait pour saisir Gormor une grande explosion se fit entendre dans la cité, une grande colonne de feu s'éleva d'une tour de la cité, et même de là où ils étaient Gormor pouvait entendre les cris de guerre gutturaux de ses cousins moins fort, et le borgne souriait de plus en plus:
-Le signal...
-Quoi ?! , c'était à peine était un murmure, mais Gormor comprit enfin qu'il n'avait plus besoin de se casser la tête pour fomenter une rébellion...


FIN


Hop, vraiment aucun avis ? Vous pouvez y aller hin je ne suis pas susceptible et je suis gentil Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gormor, enfin motivé pour un RP.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Gueulards :: Warhammer :: Background, récits, dessins-
Sauter vers: